#6 Comprendre et harmoniser le corps émotionnel

Définition et rôle

C’est le corps qui vient après le corps éthérique au niveau des couches, même si, on l’a vu dans l’épisode 4, les couches s’entremêlent les unes avec les autres.

Le corps émotionnel, il va gérer tout ce qui est attrait aux émotions. C’est un corps très dispersif, il est très peu fixé, on peut pas ancrer des émotions, c’est quelque chose qui vient et qui repart de manière très vive, soudaine et intense.

C’est pour cela que vous pouvez le retrouver sous le nom de corps astral, parce qu’il peut vous permettre de voyager sur d’autres plans, parce que ce qui le rattache à vous c’est simplement et uniquement le corps physique, et si vous vous détacher un temps du corps physique, vous pouvez vous disperser si je peux dire dans l’astral, c’est ce qu’on appelle un voyage astral, parce que justement ce corps émotionnel il est libre.

Le plan astral

Définition

Il faut savoir que tout ce que vous ressentez se matérialise sur le plan astral et laisse une charge imprimée de cette émotion. Le plan astral, c’est un plan vibratoire.

Dans l’épisode 4 et on avait notamment vu le plan terrestre avec le corps physique et le plan éthérique avec le corps éthérique. Et là le corps émotionnel il est lié et il est en constante communication avec le plan astral. Pour vous aider à comprendre la logique des plans vibratoires, j’aime bien l’image que donne Malory Malmasson dans son livre Soul Dating, elle les compare aux étages d’un immeuble, chaque étage à sa propre vibration énergétique et compose l’immeuble qu’on pourrait apparenter à l’univers.

Le plan astral existe de part les émotions qu’il reçoit. Dans ce plan on distingue :

  • le bas astral où viennent se loger les fameuses charges émotionnelles négatives, c’est là qu’on retrouve des êtres assez sombres, des parasites émotionnels.
  • l’astral supérieur qui lui se nourrit d’émotions positives et c’est là qu’on retrouve des êtres de lumières, voir nos guides.

Il faut pas avoir peur de ce plan astral parce qu’on a le pouvoir de le moduler complètement. Si vous vous débarrassez de vos charges émotionnelles, le bas astral sera beaucoup moins encombrés et vous aurez plus de facilité à atteindre, et à nourrir, l’astral supérieur.

Les charges émotionnelles

Les charges émotionnelles elles sont là, elles nous envahissent, elles nous alourdissent, sans même qu’on s’en rende compte à un certain point, et comme tous les corps subtils interagissent entre eux, comme on l’a vu dans l’épisode 4, des charges émotionnelles peuvent à terme jouer déjà sur votre plan mental, avec du stress, un état dépressif ou autre, sur le plan physique aussi avec des maladies dans le pire des cas.

Ces charges émotionnelles elles sont aussi problématiques parce qu’elles sont du coup imprimées dans notre corps émotionnel et le plan astral et, il arrive que même dans une situation assez neutre, il y ait un élément qui vous déclenche une émotion, alors même que vous n’étiez pas forcément affecté par la situation. C’est parce que vous baignez avec vos charges astrales.

Par exemple typiquement si on va agresser un jour et que la personne portait un manteau rouge, à chaque fois que vous verrez un manteau rouge dans une vitrine ou autre, ça va rappeler la charge émotionnelle et la rendre encore plus conséquente dans votre corps émotionnelle.

Comment équilibrer le corps émotionnel ?

Maintenant que vous savez à peu près de quoi il en est, comment on fait concrètement pour équilibrer, harmoniser le corps émotionnel.

Nettoyer les émotions négatives

Une des premières choses, c’est déjà de se nettoyer des émotions négatives accumulées. Pour cela, plusieurs visualisations possibles.

La méditation de la pluie

La méditation de la pluie consiste à visualiser que vous êtes sous la pluie, et que cette pluie nettoie toute la crasse qui s’est accumulée sur votre peau, une pluie lumineuse qui écoule à la terre la suie négative et vous nettoie d’une eau purifiante. Si vous voulez être guidé pour cette méditation, vous pouvez cliquer ici.

La méditation du balai

En posture de méditation, vous allez visualiser une pièce et dans cette pièce de la poussière, des objets encombrants, des objets qui vous rappellent des choses pas cool. Vous allez vous munir d’un super balai et vraiment balayer tous les recoins, et jeter les meubles et les objets par la fenêtre, par la porte. A chaque inspiration visualisez ce grand nettoyage, prenez le temps de bien faire tous les recoins, et à l’expiration visualisez toute cette poussière, tous ces encombrants sortir, s’expulser par votre souffle de vos narines.

Se couper des émotions négatives

Ça s’est pour vous nettoyer des charges négatives, pour s’en couper, couper les liens qui ont été fabriqué, plusieurs possibilités :

La visualisation du ciseau

Par exemple si vous avez fait un cauchemar, à votre réveil, mettez vous sans trop attendre assis au bord du lit et visualisez ou faites le mouvement que vous coupez un lien entre vous et là où vous étiez allongé. Ça permet de laisser le cauchemar là où il était, dans le monde des rêves, et de ne pas l’emporter avec vous toute la journée.

Pareil si on reprend l’exemple de notre manteau rouge, visualisez que vous coupez le lien qui part de ce manteau à vous. Comme ça, il y aura vraiment une neutralité émotionnelle quand vous le reverrez. Si c’est pas le cas, réitérez la pratique.

Répondre au lieu de réagir

Une autre manière de couper des émotions négatives, c’est d’y répondre plutôt que d’y réagir. Alors je sais que c’est facile dit comme ça, mais les émotions négatives le sont parce qu’elles ont touché une blessure de votre ego.

Votre ego réagit, souvent au quart de tour et souvent d’une manière à renforcer l’émotion négative, à la nourrir, ce qui est tout à fait normal parce que le rôle de votre ego c’est de vous prévenir de possible situation à risque, de situation qui peuvent vous mettre en danger.

Il y a trois réactions en général à une émotion :

  • l’évitement : ce qui fait qu’on va lutter, résister contre la souffrance ce qui va nous fatiguer plus que de raison.
  • l’attachement : on va s’attacher à une sentiment positif mais de manière contre productif parce qu’on veut que le positif continu et ça amène une certaine tristesse face aux événements en dissonance qu’on est en train de vivre et potentiellement une addiction à retrouver un positif souvent idéalisé.
  • l’indifférence, on va se couper de ce que l’on vit mais de manière à complètement effacé le ressenti, de l’ignorer, de ne pas se questionner sur le pourquoi du comment. Le risque ici c’est de se fermer à une quelconque évolution.

Vous voyez que si vous êtes dans la réaction immédiate, forcément ça nourrit l’émotion négative direct ou indirectement.

Mais si vous répondez, au lieu de réagir, c’est tout à fait différent. Répondre ça vous demande d’analyser l’émotion, de s’arrêter un instant, d’arrêter l’emballement émotionnel, et de vous demandez ‘tiens pourquoi j’ai cette émotion ? Qu’est ce qu’elle éveille en moi ? pourquoi elle m’affecte de la sorte ?

Ça va vous permettre de prendre du recul, mais surtout de vous dissocier de l’émotion, vous n’êtes pas votre colère, votre tristesse, vos peurs, tout ça c’est des états d’être, mais ce n’est pas votre être. Vous pouvez d’ailleurs en écrithérapie vous faire un petit tableau avec une colonne ‘émotion ressentie’, une colonne ‘situation’, qui décrit la situation autour de vous à ce moment là, une colonne avec ‘déclencheur’ ce qui a déclenché l’émotion, et d’autres colonne avec les questions que j’ai posé plus haut. Cliquez ici pour télécharger le tableau.

Cultiver les émotions positives

On a vu comment se nettoyer des émotions négatives, comment s’en couper également, maintenant une dernière possibilité c’est de cultiver les émotions positives. Alors ça n’a rien à voir avec idéaliser le positif pour se couper d’une émotion négative comme je l’ai dit un peu avant, là c’est vraiment de sublimer, de mettre à l’honneur la positivité dans votre vie, non pas pour ignorer le négatif, ce qui est une erreur en soi parce le positif n’existe pas sans le négatif et qu’on a besoin d’émotion qui nous bouscule pour avancer, mais on a besoin d’un moteur positif pour être dans cette action d’avancer.

N’ayez pas peur de sublimer les émotions positives, de les porter haut et fort, elles méritent qu’on les accueille avec tout autant d’intensité que ce qu »on a tendance à faire avec le négatif. Pour cela rien de mieux en écrithérapie qu’un journal de gratitude, c’est un outil très largement utilisé, il s’agit de relever ce pourquoi vous êtes reconnaissant dans votre journée, et je ne peux que vous encourager évidemment à télécharger le cahier de pensée positives que j’ai conçu dans le but de vous aider à cela, c’est totalement gratuit, il vous suffit de cliquer dans le lien que j’ai mis dans les notes de l’épisode.

 

Pratique d’Astral Yoga

Pour finir sur le corps émotionnel, il est associé à la couleur jaune, à Manipura, le chakra du plexus solaire, et aux énergies de la planète Mars, alors pour l’équilibrer il faut travailler sa confiance en soi, l’acceptation de soi, être dans le non jugement, ne pas être affecté par le jugement d’autrui, tous ces éléments permettent évidemment d’harmoniser le corps émotionnel parce qu’on ne va pas créer de charges, au contraire on va s’alléger de beaucoup de choses.

En Astral Yoga, je vous propose du coup des postures en lien avec tout ça, en plus des pratiques énergétiques dont on a parlé avant.

  • en posture : on peut faire une danse du guerrier, mars le dieu de la guerre mais ici pacifique, c’est les différentes variation de virabhadrasana, pour activer le feu intérieur, agni qui va nous permettre de brûler les toxines et émotions accumulées, c’est le feu digestif énergétique. Navasana, la posture du bateau, posture de prédilection pour manipura chakra,
  • en mudra : Tse mudra, pour défaire les blocages en libérant les émotions refoulées ou accumulées, il permet un lâcher prise émotionnelle en agissant notamment sur la colère, la tristesse et les peurs. Mahajnana mudra : mudra qui peut être pris de deux manière différente, qui est la mudra du détachement, qui nous pose dans le moment présent, qui nous dissocie de nos actions, réactions, trauma des blessures, des expériences, des émotions etc ..

Retrouvez cette séquence illustrée sur Instagram en cliquant ici.

 

CONCLUSION

Pour conclure, le corps émotionnel ou astral est le corps qui gère notre sphère nos émotions, il est lié au plan astral. Tout ce qu’on ressent empreigne le plan astral de manière positive ou négative, si négative, cela créé des charges émotionnelles qui viennent nous alourdir.

Pour le réguler : pensée positive, détachement, confiance en soi, acceptation, non jugement

 

RESSOURCES

La Méditation de la pluie

Le tableau pour la gestion des émotions

L’illustration des séquences d’Astral Yoga

Télécharger le cahier de pensées positives

%d blogueurs aiment cette page :