LES 4 GRANDES VOIES DU YOGA

La plupart des styles de yoga que vous pouvez pratiquer en studios proviennent du Hatha yoga, provenant lui-même du Raja Yoga, une des 4 voies principales du yoga . Il est temps de mettre les choses au clair dans ce joyeux brouhaha qu’est les style de yoga.

Pourquoi 4 voies ?

Et pourquoi pas ? Chacun y trouve son compte, chacun y pêche ce qui l’aide à avancer, mais le but est le même : la réalisation de soi. Une fois en haut de la montagne, le chemin que vous aviez emprunté ne vous importera que peu.

Quel est le meilleur chemin pour atteindre l’état de Samadhi ?

(Samadhi = état d’union avec le Tout).

Il n’y a pas de meilleur chemin. Certains sont plus longs et aisés, d’autres plus courts et sinueux. Si vous considérez votre chemin comme supérieur, c’est que votre ego fait la route avec vous 😉 Chaque chemin a quelque chose de merveilleux. Ce qui compte, c’est le quel vous conviendra le mieux, sans ignorer les autres pour autant. Chacun a de quoi vous apporter.

 

Le Karma Yoga

(Karma = action). C’est le yoga de l’action, du service désintéressé. Vous servez les êtres, l’Univers sans attendre les fruits de vos actions. En clair vous n’attendez ni récompenses, ni remerciements pour vos actes. Dans quel but ? Comme dans toutes les voies, le but est de se détacher de l’ego, du mental qui se considère comme un être individuel et reste aveugle au Tout formé par chacun et chaque chose. Ainsi, puisque tout est Tout, en servant les uns, vous vous servez vous-même. Une fois la barrière de l’égoïsme et de l’individualisme brisé, votre cœur s’ouvre à l’Univers, vous comprenez l’harmonie entre les êtres car en réalité il n’y a qu’un seul et même Être.

Le Karma Yoga, vous le faites en tant que maman, quand vous vous occupez de petits âmes en attendant que leur condition terrestre puissent leurs permettre d’évoluer par eux-même. Vous le faites en rendant service à l’autre, sans attendre compliments ou remerciements.

 

Le Bhakti Yoga

Le Yoga de la dévotion. Vous vous dévouez à l’Univers, à cette énergie divine. C’est l’amour pur et inconditionnel pour le Tout. On aime le divin en chaque être, en chaque chose, sans condition, et on se dévoue à toutes ses formes. Ainsi, on se défait également de l’ego. En yoga, on pratique cette voie à travers les chants, les pujas (rituels), ou des prières à l’Univers.

Le danger du Bhakti yoga est sans doute le fanatisme. D’une part parce que l’on considérait que sa manière d’aimer est la meilleure (en soi que quelqu’un appelle le Tout, ‘Dieu’ ou ‘Allah’, qu’importe. Qu’importe que les rituels soit différents, l’amour inconditionnel est le même), mais aussi parce qu’on aurait tendance à s’en remettre à l’Univers tout en étant un acteur passif, alors que nous avons le premier rôle dans notre métamorphose, même si celle-là inclue des plans de consciences beaucoup plus élevés que ce que notre intellect peut appréhender. Nous ne sommes pas à la merci d’une énergie divine qui déciderait de notre vie comme on jouerait avec un pantin. Il n’y a pas d’êtres inférieurs ou supérieurs. Nous sommes des êtres divins nous-mêmes et tout ce qui Est, nous sommes cette énergie.

 

Le Raja Yoga

C’est le yoga du contrôle de l’esprit. L’approche scientifique. On cherche à analyser le mental en permanence, pour mieux s’en défaire. Ainsi débarrasser du mental, et donc de l’ego, on peut s’ouvrir à d’autres formes de conscience, et ne plus s’établir que dans le Soi individuel. Encore une fois le but est donc de se détacher de l’ego pour comprendre notre lien avec le Tout.

Mais comment contrôler son mental, me diriez-vous ? Et bien roulement de tambour …. C’est de là qu’arrive la pratique des asanas (postures) et du pranayama (contrôle de la du prana), et donc du Hatha yoga, largement répandu dans le monde, ou encore la pratique du Kundalini yoga, pour contrôler ou augmenter l’afflux de prana dans notre corps énergétique, mais surtout la pratique de la méditation, et toutes les aides à la pratique qui en découle. Comprenez alors que les asanas ne sont qu’un outil à l’apaisement du mental, et non pas une fin en soi, bien que largement occidentalisé, les asanas sont devenus une forme de yoga à eux-seuls, parfois en omettant même la notion de pranayama.

Le Raja est aussi appelé Ashtanga, car il est composé de 8 membres (ash=huit), ce qui accentue beaucoup de confusion ! J’ai déjà pu les décrire sur cet article.

 

Le Jnana Yoga

Le yoga de la connaissance. C’est l’approche philosophique, à grand coup d’études des textes sacrés et écritures spirituelles. Une approche assez complexe et intellectuelle, où l’on étudiera la philosophie Vedanta (philosophie de l’Absolu) ou tout texte spirituel inspirant, quel que soit son origine. Cette voie nécessite d’être initié aux autres voies un minimum, pour ne pas s’enfermer dans une approche purement intellectuelle, qui perdrait donc toute sa valeur, car l’intellect étant limité à nos perception humaine, on ne peut évoluer sur d’autres plans de conscience en se rattachant uniquement à lui. Il est important de faire l’expérience des enseignements que l’on étudie. L’intellect devra de toute façon être abandonné, dans un point de rupture, ou la réalisation de Soi n’est possible que dans le détachement du mental.

Le danger de la voie Jnana est de s’enfermer justement dans un intellect gonflé mais vide, ou l’ego est plus fort et encore plus emplis de fierté que jamais face aux enseignements acquis, soit l’effet inverse de ce qui était voulu au départ.

 


N’hésitez pas à commenter, à échanger, à partager !

2 réflexions sur “LES 4 GRANDES VOIES DU YOGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.