zodiaque évolution de l'âme

#18 Le Zodiaque : les 12 étapes de l’âme

Dans cet épisode, nous allons décrypter en quoi le zodiaque peut être à lui seul un véritable outil de développement personnel et spirituel. À travers les 12 signes du zodiaques, nous allons décrire un à un leurs énergies et comment s’en servir pour évoluer dans notre incarnation. Un voyage à travers les constellations, les symboles et leur signification, avec en prime, un joli bonus en fin d’épisode !

INTRODUCTION

On reste dans l’astrologie pour cet épisode thématique, et même si vous n’êtes pas un grand fan d’astrologie, j’aimerai vous prouver qu’on peut utiliser l’astrologie comme outil de développement personnel, qu’on y croit ou non. Que chaque signe a une belle leçon, une belle force, que l’on peut s’approprier pour s’améliorer, évoluer.

D’ailleurs on dit ‘croire ou non’ en l’astrologie mais, au final, l’astrologie est un langage (du grec astron qui veut dire étoile et logos qu’on peut traduire par ‘la parole’). L’astrologie n’est pas une science au même titre que l’astronomie. C’est une connaissance, un langage, qu’on a établi en observant les mouvements planétaires. Ces mouvement planétaires sont devenus des support pour comprendre les cycles de la nature qui ont depuis toujours impacté notre quotidien.

C’est l’observation de ce ciel qui a permis de faire des corrélations entre ce qui se passe dans le ciel et l’impact que cela a sur la Terre. L’exemple le plus probant est la lune, mais vous imaginez bien que nous ne sommes pas isolés dans le système solaire. Il serait bien dommage de penser que nous sommes coupés de toutes les influences planétaires de ce système.

L’astrologie est un support à la connaissance de soi offert par le ciel. C’est la compréhension de ce qui se passe dans le macrocosme pour comprendre le microcosme et inversement. Ce serait très humain-centré de penser que nous serions complètement à part dans le système solaire entier, que nous humain fonctionnons de manière totalement indépendante des énergies planétaires qui nous entourent.

L’homme a besoin de rationnaliser parce que ça le rassure d’une part, mais aussi ça définit un cadre auquel il peut se référer. Le penchant de cela, c’est qu’on va complètement rejeter ce qui ne rentre pas dans notre logique. Si vous voulez, l’erreur c’est d’appréhender l’astrologie comme une science, alors qu’elle décrit tout simplement l’énergie de symboles que l’on peut observer dans le ciel, énergie qui a été définit par le ressenti qu’on a eu depuis la terre lors de la découverte de ces symboles.

On prend souvent en exemple Uranus qui a été découverte assez tard en 1781, un peu après la révolution. On a intégré cette énergie à cette planète, une planète d’émancipation mais toutefois fraternelle parce qu’on voulait aller vers un mieux pour le collectif. L’astrologie s’est construite avec l’histoire de l’humanité, et c’est en ça que le microcosme influe également sur la macrocosme.

 

LES SIGNES

On est parti directement dans notre voyage évolutif de l’âme sur la roue du zodiaque, qu’on appelle également roue de la vie, et qui décrit à elle seule toutes les étapes par lesquelles passent l’âme dans son évolution sur plusieurs vies, pour transcender le cycle des réincarnations ou des renaissances, qu’on appelle aussi samsara en sanskrit.

Pour chaque signe je vous vous décrire l’étape qu’il induit mais aussi les points que ce signe nous appelle à travailler, pour avancer, pour transcender des choses en nous.

1 . Le Bélier

L’étape

Le bélier c’est l’étape première, celle qui commence la marche. On est sur un début de cycle. C’est l’étape de l’incarnation. L’âme décide de réentamer un cycle, elle s’affranchit de ce qui la retenait dans les plans subtils pour renaître. Dans le bélier il y a une vraie volonté de faire sa place, de prendre sa place même, un élan de vie, une action démesurée pour s’incarner, pour ‘repartir au combat’ Il faut alors une force et une volonté de fer, et un côté un peu tête brûlé aussi, mais c’est pour que le courage soit pure et qu’on ne soit pas stoppés dans des indécisions et des ‘oui mais’.

Les points qu’il nous appelle à travailler

La force du bélier c’est la capacité à initier, à créer des opportunités, à oser prendre sa place, à débuter, à impulser de la vie, de l’action. Ce qu’on peut apprendre de lui c’est d’être notre essence la plus pure, d’exister dans notre manière la plus crue, sans qu’il n’y ait des doutes ou de pas de recul. Si vous êtes une personne qui a tendance à sur-mentaliser avant de passer à l’action, qui n’ose pas s’imposer, qui n’ose pas mener les choses de front, vous pouvez clairement vous inspirer de ces énergies bélier.

Au contraire si ces énergies sont très développées jusqu’à atteindre l’autre extrême, il sera intéressant de travailler à réguler ces énergies bélier : réguler une impulsivité qui vous pourrie la vie, des colères ou de l’agressivité qui se manifestent vite, un côté ‘qui m’aime me suive’ aussi, qui peut être bien pour s’émanciper mais un peu plus problématique si vous avez tendance à ne pas du tout prendre en considération les autres.

 

2 . Le Taureau

L’étape

L’âme incarne dans le taureau un désir de retrouver une certaine stabilité, après l’élan de vie manifesté dans le bélier. Dans le taureau, il y a cette notion de consolidation, de construction, de force mais une force beaucoup endurance, à l’inverse des forces béliers qui vont être plus vives mais plus courtes. Le bélier sera le sprint, le taureau le marathon.

L’âme condense ses énergies pour se permettre de jouir de la vie terrestre. Elle va vraiment venir travailler à cette étape la matérialité. L’essence va se construire un socle solide pour expérimenter sa vie matérielle. Elle va aussi se concentrer sur sa sécurité, car une fois sécurisée elle peut voguer à d’autres problématiques. Si vous voulez pour aller dans un extrême, une personne qui souffre de famine ou qui est dans un état de guerre se fiche pas mal de se développer personnellement, ce qui va compter en numéro 1 c’est de survivre, de se sustenter, de se sécuriser.

L’âme en taureau vient incarner cette étape de consolidation de ses repères, elle vient créer un enclos ou elle pourra se délecter de la vie, de ses plaisirs, de ses joies, de son amour aussi avec ses proches. Elle viendra aussi prendre connaissance des possessions, du fait de posséder ou de déposséder.

Les points qu’il nous appelle à travailler

Déjà l’ancrage : on s’incarner sur Terre donc il faut épouser ces énergies telluriques. Le signe taureau va nous permettre de jouir des petits plaisirs, il y a aura toute cette notion de vivre d’amour et de partage. Les énergies Taureau vont aussi nous permettre de travailler la sécurité, le fait de prendre le temps, de se régénérer, de se nourrir. L’âme s’incarne en bélier mais maintenant pour évoluer elle doit avant tout se nourrir et assurer sa survie.

Le taureau nous aide à travailler des énergies d’endurance, le fait de se dépenser à moindre mesure pour durer dans le temps. Si vous êtes une personne qui se décourage assez vite, ou si vous avez du mal à prendre soin de votre corps, si vous le rejetez, si vous vous privez des plaisirs simples, si vous avez une relation conflictuelle avec votre corps, si votre besoin de sécurité est questionné, ou si vous ne prenez jamais le temps de vivre, les énergies taureau peuvent vraiment vous aider.

On peut aussi travailler à réguler ces énergies taureau. Si vous êtes une personne avec trop d’ancrage et qui a donc du mal à entrer en mouvement. Si le changement vous fait peur, l’impermanence des choses qui sont une réalité que le taureau a du mal à appréhender, aussi le fait de déposséder des choses, de ne pas trop s’attacher au matériel, tout ça ce sont des énergies qu’on peut travailler grâce au signe taureau.

 

3 . Les gémeaux

L’étape

Ici l’âme va apprendre à s’exprimer, à dialoguer avec le monde. Maintenant qu’elle s’est incarnée, qu’elle s’est nourrie, elle va pouvoir s’ouvrir au monde, aux autres. Il y a ici l’idée qu’on va apprendre par le reflet que nous renvoie autrui, qu’on va chercher à se comprendre et à s’identifier à prendre sa place, en se calibrant aux autres. C’est ce qui confère aux gémeaux leur capacité d’adaptation.

Il y a une curiosité naturelle pour l’âme qui cherche à découvrir tous les possibles qu’offre le monde. Mais il y aussi en gémeaux cette notion de fuite de soi-même, parce que notre attention est trop fixée sur l’extérieur. On fuit la connaissance de soi alors même que c’était le but premier à travers la recherche d’échanges avec autrui.

On retrouve en gémeaux cette notion de mouvement : on sort de la matière du taureau pour se mouvoir et découvrir l’horizon. Pour s’affranchir de ces énergies terre, il va presque y avoir un rejet de la passivité. Les gémeaux sont toujours en mouvement quitte à s’épuiser. L’âme explore et découvre, mais elle se disperse aussi.

Les points qu’il nous appelle à travailler

Les énergies gémeaux sont top si vous devez travailler à être plus curieux, à vous ouvrir à plus d’échanges, si vous devez plus communiquer, si vous avez du mal à vous adapter, si vous avez besoin et envie d’apporter du mouvement, si vous avez envie de développer votre intellect ou votre compréhension du monde.

Au contraire on peut travailler à redéfinir ces énergies si vous êtes une personne très nerveuse, très dispersée, qui n’ose pas se regarder en face, ou si vous vous définissez uniquement par rapport au regard des autres.

 

4 . Le Cancer

L’étape

C’est en cancer que l’âme va réellement s’atteler à naître à elle-même. Là où le bélier s’incarnait, le cancer naît. Il y a en cancer cette double notion d’enfant et de mère. Il y a une double recherche d’être à la fois protégé mais aussi celui qui protège. Les sens sont au taquet pour s’assurer cette protection, et la sensibilité se déploie réellement en cancer. En taureau il y a déjà une sensibilité dans le sens créatif : on va créé les choses pour les faire siennes et s’assurer une sécurité. En cancer on sent les choses pour assurer ses arrières. Le cancer c’est le symbole du crabe avec d’une part une carapace pour se protéger, et d’autre part des pinces pour se défendre. Les sens sont vraiment déployées parce qu’on en a besoin pour s’assurer d’être protégé.

C’est en cancer qu’apparaît aussi la notion d’évolution, parce que si on naît, la naissance, il y a la notion de grandir et la notion de mort, alors les peurs sur la vie en général se manifestent ici. Il peut en découler une certaine dépendance aux choses ou aux personnes auxquelles on se rattache parce qu’on a peur de les perdre, on a peur de perdre son cocon protecteur.

C’est dans le signe cancer qu’on renoue avec l’émotionnel. Là où le bélier était dans l’action, le taureau dans le matériel, le gémeau dans le mental, en cancer on se relie à ses perceptions.

Les points qu’il nous appelle à travailler

On peut les utiliser les énergies cancer si on a besoin de se reconnecter à sa sphère émotionnelle, si on a besoin a de reconnecter avec son enfant intérieur, à son intuition, à ses perceptions, à sa sensibilité, à son énergie maternelle. Pour les personnes qui sont très coupées de tout ça, il va être intéressant de travailler ces énergies cancer. On peut aussi travailler la protection si on en manque.

À l’inverse les personnes très susceptibles, qui ont peur de tout, très facilement, pour qui la moindre émotion vient bouleverser leur monde intérieur, des personnes qui sont trop sur la défensive, qui se sentent attaquées de toute part, qui n’ont pas envie de grandir, qui ont peur de se lancer hors de leur zone de confort, là on peut travailler à réguler les énergies cancer.

 

5 . Le lion

L’étape

À l’étape du lion, l’âme ose sortir de sa zone de confort, elle a envie de s’émanciper de la mère et même de l’enfant, elle a envie de s’incarner réellement aux yeux du monde, et d’incarner quelque chose. L’âme ici prend pleinement conscience de son pouvoir de création. Elle mesure tout ce qu’elle peut créer, de sa personne jusqu’à son chemin de vie, ses valeurs etc …

L’âme veut briller. Elle veut au final renouer avec son essence qui est lumineuse par nature. Mais elle s’y prend de manière un peu maladroite parce qu’elle va continuer à chercher l’approbation des autres pour faire rayonner sa propre lumière, alors qu’en soit, elle pourrait bien rayonner d’elle-même.

Ici on incarne le deuxième signe de feu du zodiaque. Mais là où le bélier fonce pour avancer dans un mouvement très horizontal finalement (l’idée de casser des murs comme dirait ma prof d’astrologie), le lion lui il veut s’élever, c’est un mouvement vertical. Y a cette notion d’ascension. A cette étape l’âme va prendre confiance en la vie, confiance en soi et en ses capacités de créer, d’être d’aimer. Elle va se connecter à tout ce qui lui apporte de la lumière. Il y a une idée de partage, de générosité, y a un bel élan du coeur. Là où le bélier va se réaliser pour lui-même, le lion va se réaliser pour lui mais à travers les autres.

Les points qu’il nous appelle à travailler

Si vous êtes une personne qui se fait toute petite, qui manque de joie, qui aurait bien besoin de rayonner, de s’affirmer, qui a un manque de créativité, de confiance, d’estime d’elle-même, de fierté, de foi aussi en la vie, en son incarnation. Si vous n’êtes pas à l’écoute de votre coeur, de ses envies, de ses aspirations. Si vous souhaitez rayonner sur votre vie tout simplement, là on peut vraiment travailler à augmenter les énergies lion.

Au contraire si on a des énergies qui tendent vers la vanité, si on frôle l’autoritarisme, on s’impose plus que de raison, si on est irrespectueux vis-à-vis des autres, si on abuse de sa force et de son pouvoir, là on peut travailler à réguler les énergies lion.

 

6 . La vierge

L’étape

À l’étape de la vierge, l’âme va commencer à entamer un vrai travail d’observation, de jugement du monde qui l’entoure, elle va réellement appréhender le monde terrestre avec l’intellect. Elle va porter attention aux détails, elle va analyser, et c’est la manifestation de la conscience supérieure qui toque à la porte, cette idée que moi âme je ne suis pas qu’un être incarné. La vierge fait le lien entre le zodiaque terrestre, et le zodiaque céleste, et il faut bien beaucoup de recul et d’analyse pour faire la bascule entre ces deux plans.

L’âme ici va être beaucoup minutieuse dans ses actions, ses pensées, ses réactions, elle va plus facilement comprendre que ses actes amènent à des effets, et c’est elle va être beaucoup plus regardante ce qu’elle manifeste, parce qu’elle a le soucis de s’améliorer, de faire bien les choses, d’être aux petits soins. Même si cela peut la pousser à une retenue, à être trop dans le contrôle ou dans l’exigence vis-à-vis d’elle-même et des autres.

Les points qu’il nous appelle à travailler

On peut travailler à développer les énergies vierge si on manque de régularité ou de recul sur les choses, de sens critiques, d’analyse, de volonté aussi. C’est une énergie intéressante à travailler pour les personnes qui se laissent emporter trop vite par leurs émotions, ou pour les personnes qui agissent sans réfléchir, ou celles qui manquent de rationalité.

Au contraire on va réguler ces énergies vierge si elles sont trop présentes, si on est dans le jugement permanent et contre-productif, si notre perfectionnisme se retourne contre nous, si on a tendance à se sacrifier à la tâche, si on ne se laisse pas de temps de pause, si on est beaucoup trop dans le faire plutôt que dans l’être, et si on est trop dans le mental au lieu du ressenti.

 

7 . La balance

L’étape

L’âme en balance expérience l’union avec les autres êtres. Il s’agit plus d’explorer par curiosité mais de s’unir, d’évoluer ensemble, de vivre en cohésion avec l’autre. L’âme ne souhaite plus évoluer seule, elle a besoin et envie de partager cette expérience avec un autre. Pour vous aider, il y a une image de ma professeure d’astrologie que j’aime bien : celle de la balance avec un seul plateau. Forcément il y a pas d’équilibre possible, il y a alors cette recherche d’un autre plateau pour trouver son équilibre.

Ce sont des énergies de tolérance et d’accueil, parce qu’elles vont accepter l’autre. Il y a dans ce signe la notion d’équilibre et de déséquilibre évidemment. Il y a aussi le fait de se projeter à travers l’autre pour une recherche d’harmonie. L’âme en balance recherche l’harmonie des êtres, tout simplement. Ce sont des énergies d’aisance, de justesse aussi, de diplomatie parce qu’elles entrent facilement en contact avec autrui et qu’elles souhaitent une harmonie constante.

Les points qu’il nous appelle à travailler

Les énergies balances peut être travailler si on a du mal à prendre en considération l’opinion des autres, si on cherche à s’harmoniser, à trouver un équilibre, si on souhaite établir un contact durable avec les autres, si on a du mal à aller vers l’autre, à être diplomate, si on a du mal à révéler la beauté en chaque chose, si on a du mal avec l’engagement mais qu’on a peur de la solitude et si on se refuse à l’amour de manière général. Si on a tendance à être tranché aussi, pas assez à l’écoute.

Là où on peut réguler les énergies balance c’est si on a tendance à maintenir une harmonie de surface, à user de son charme pour amener les autres vers là où on veut qu’ils aillent, à être trop complaisant, à mettre les autres sur un pied d’estale, ou à vivre à travers l’autre.

 

8 . Le scorpion

L’étape

En scorpion, l’âme va tout déconstruire. C’est l’étape de faire mourir pour transformer, pour transmuter. C’est une étape où la psyché, la profondeur de l’être, les méandres, vont nous paraître. L’âme ici va faire face à ses peurs, à sa partie sombre. Il y a un vrai travail de compréhension, de lutte, des pulsions qui vont se manifester. C’est une étape nécessaire pour accéder à un plan supérieur, il faut laisser mourir ce qui doit l’être pour pouvoir renaître.

Alors les énergies scorpions sont des énergies perspicaces, très lucides. Elles osent aller au delà du voile pour mettre en lumière l’obscurité. Ce sont des énergies de pouvoir aussi, il y a ce contrôle qu’on exerce ou pas sur nos pulsions ou sur les autres. Tout ça va être remis en question, et ce sont des énergies de remise en question.

Les points qu’il nous appelle à travailler

Ce qu’on peut travailler avec les énergies scorpion c’est d’oser remettre en question, de bousculer l’ordre des choses, d’oser aller gratter le fond de notre être pour nettoyer tout ça. On peut les travailler si on a besoin de transmuter quelque chose, de se transformer intérieurement, de trouver la force de se battre, d’avoir de la persévérance, de la lucidité, d’accepter notre part sombre pour révéler notre part lumineuse.

Au contraire on va réguler les énergies scorpions s’il y a des tendances à l’autodestruction, à la remise en question permanente et contre-productive. D’ailleurs on peut réguler ses énergies si on abuse, si on a des excès, si on exerce trop de pouvoir, si on se perd beaucoup trop loin dans sa psyché, si on est torturé.

 

9 . Le sagittaire

L’étape

Après l’étape tumultueuse du scorpion, l’âme en sagittaire va de nouveau s’ouvrir, explorer, mais aussi enseigner de son expérience. Cette étape c’est l’abondance, l’expansion de l’être, le sans limite. Il y a une curiosité d’apprendre, de se nourrir d’expérience, d’aventure, vraiment un appel à la liberté, à la spiritualité, à la connaissance.

L’âme en sagittaire va entrer en quête, elle va s’émanciper et se porter vers ses objectifs. Elle va être dans la transmission, dans la passion. Il y a pas de demi-mesure, elle est déterminée car portée par des idéaux forts, une envie de tenter ta chance. L’âme en sagittaire est partagée entre l’exploration terrestre et l’exploration céleste. Elle prend vraiment le meilleur des deux mondes ce qui lui permet d’éveiller son optimisme.

Les points qu’il nous appelle à travailler

On peut clairement travailler les énergies sagittaires si on manque d’optimisme, d’objectifs précis, si on a du mal à trouver la balance entre terre et ciel, si on a peur d’explorer, si on stagne, si on se restreint, si on ne croit plus en sa chance, en de nouvelles opportunités, si on ne croit pas en l’abondance des choses, si on emprisonne tout seul en restant campé sur ses positions.

Là où on peut travailler à réguler les énergies sagittaire, c’est quand on est un peu borné ou que l’on refuse de s’instruire d’idéaux qui n’épousent pas les nôtres. Si on est trop moralisateur, jamais satisfait, toujours en recherche de plus : c’est l’archétype du voyageur qui n’est heureux qu’en voyage.

 

10 . Le capricorne

L’étape

En capricorne, l’âme se réalise. Elle est au sommet de son incarnation. Elle concrétise, elle porte ses ambitions jusqu’à leur réalisation. Elle construit et achève, elle structure pour s’élever. C’est une étape où on ne ménage pas ses efforts pour concrétiser ses aspirations. L’Être incarne ici la patience, la rigueur, le travail, la prise de responsabilité. On apprend à construire à travers Soi.

On reprend ses bases pour les rendre plus solides, pour entamer une ascension beaucoup plus grande en verseau et en poisson. On assure ses arrières, on fait le point, on assume ses choix et leurs conséquences, on tend vers sa vision de l’idéal.

Les points qu’il nous appelle à travailler

On travaillera les énergies capricorne si on souhaite développer la patience, l’ambition, le goût de l’effort, si on a besoin d’apporter de la structure dans sa vie, d’aller au bout de ses objectifs, mais aussi pour entrer en introspection, se développer personnellement sans forcément faire appel au relationnel.

On travaillera à les réguler si on a tendance à trop se couper du monde, à se couper de son émotionnel, si on est trop rigide avec nous-même et les autres, si on en attend trop de nous, si on a du mal à se lâcher la grappe, à lâcher prise, à se laisser vivre, si on se coupe trop de notre enfant intérieur.

 

11 . Le verseau

L’étape

En verseau, l’être se libère de son ego. Il voit et vit le collectif. Il est détaché de tout besoin égotique, il n’a pas besoin d’être accepté, rassuré, validé pour vivre. C’est le signe qui révèle à l’âme son aspiration de liberté. Elle accède à des connaissances autres, élevées, et elle les utilise pour guider les autres et tendre vers une libération globale. On se détache de la vie terrestre et on devient esprit. On ne se voit plus comme un être individuel mais comme un être faisant partie d’un tout. On aspire au changement, à la transition, à aller toujours plus loin, parce que plus rien ne nous retient.

Les points qu’il nous appelle à travailler

On peut travailler ces énergies verseau quand on a besoin de s’émanciper, de se détacher de tout ce qui nous prive de liberté, que ce soit le regard des autres ou des injonctions . Quand on a besoin de se reconnecter à notre intuition et aux messages de nos guides, quand on souhaite entrevoir de nouvelles perspectives, de nouveaux possibles, quand on veut d’aller de l’avant.

On travaillera à les réguler si on est commence à se marginaliser, à se distancer du collectif, si on devient trop dur dans nos mots, si l’émancipation tire au rejet de tout, si on est trop campé sur ses positions parce qu’on sûr d’avoir raison, si on est plus à l’écoute finalement des réalités et des blocages que les autres peuvent rencontrer.

 

12 . Le poisson

L’étape

Le poisson incarne l’âme qui reconnecte avec son essence originelle, l’âme qui retrouve la source. On fusionne, on ne fait qu’un, on est en totale osmose, on est plus dans son incarnation, on l’a concrétisée, on a appris ce qu’on devait y apprendre. On est dans la conscience supérieure, on est amour pur, on est dans le don de soi. L’âme est connectée à ses aspirations profondes, l’expérience humaine est dépassée. Alors l’âme sait si oui on non elle doit se réincarner en bélier pour expérimenter d’autres choses ou si elle a finit son cycle de réincarnation.

Les points qu’il nous appelle à travailler

On travaillera ces énergies poisson si on veut se connecter à sa sensibilité, au ciel, à l’amour inconditionnel, aux hautes vibrations, si on veut travailler le pardon, le don de soi, la compassion, si on veut se permettre de rêver, s’alléger, lâcher prise, laisser être, laisser exprimer.

On les régulera si on a tendance à se sacrifier pour les autres, si on est trop lunatique au point où ça nous empêche de vivre normalement, si on est dans une empathie malsaine où on va prendre tout pour alléger les autres, si on est dans des fusions malsaines aussi où on finit pas totalement se perdre. Si on a du mal à cerner les gens tels qu’ils sont, ou si on se laisse emporter trop vite par un émotionnel débordant.

 

CONCLUSION

Vous l’aurez compris, le panel de possible en terme de développement personnel et spirituel grâce au zodiaque est infini. On peut voir le zodiaque comme une roue évolutive de l’âme. Et chaque étape est importante, et chaque âme fait le choix de travailler une énergie. Ce n’est pas parce que vous êtes poisson de signe solaire que vous avez transcender toutes les étapes : peut être qu’il vous faut quelques petits éléments d’autres signes pour vous développer. Vous êtes un savant mélange de tous ses signes, et chacun à plein d’éléments à vous apporter.

Vous inscrire sur la liste d’attente du Programme Méditation Astrales

Télécharger toutes mes ressources gratuites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.